5 comportements à bannir lors des periode des examens

Les périodes de révision pour les examens de mon fils, je déteste !  C’est comme une atmosphère pesante qui remplit ma demeure. Tout le monde est stressé sauf lui ! Ensuite, tout ce volume de stress est réorienté vers lui.

Durant cette période nous sommes en train de faire le contraire de ce qu’il faudra faire. Au lieu d’être serein, calme et attentif on fait tout le contraire pour mettre toute la famille dans une spirale infernale pleine de stress et d’énervement durant une à deux semaines.

Les examens ça se préparent, toute au long de l’année. Il s’agit d’un travail assidu et quotidien que l’un des parents ou les deux devront y consacrer du temps. Du temps, c’est ce qui nous manque à nous tous.

Cet état d’esprit est compréhensible après tout, nous, les parents, nous stressons car nous voulons que nos enfants passent cette période difficile et qu’ils réussissent, c’est pour leur bien que nous agissons de la sorte.  

Mais est-ce la bonne approche ? La bonne méthode ?  
La réponse est naturellement NON !    

J’écris cet article car à l’approche de cette période, que tous les parents redoutent, ils reproduisons les mêmes erreurs. Surtout pour les années du primaire.
Gardez votre calme et ayez pitié de vos enfants!
 Je vais vous parler des comportements qu’il faudra éviter durant la période de révision afin de créer l’atmosphère nécessaire pour réussir cette étape.

1/ Il ne faut pas paniquer

Cette période nous accompagnera toute notre vie, paniquer à chaque fois nous fera surement prendre de mauvaises décisions.
Ces décisions peuvent avoir l’effet inverse sur la performance de nos enfants :

  • Insister à faire réviser toutes les matières aura comme conséquence un bourrage de crâne et un mauvais résultat.
  • Il ne faut pas les agresser le matin au moment du réveil sous prétexte qu’ils ont examen ce jour-là.
  • Faire attention en les accompagnants à l’école en voiture ou à pied.
  • Les harceler au retour à la maison avec des questions sur ce qu’ils ont fait.

Toutes ces crises de panique perturbent nos enfants et les faits, en même temps, paniquer à leur tour. Vivre une semaine, ou plus, dans cet environnement est infernale et aura des conséquences négatives sur les résultats.

Garder votre calme et pensez que le plus important durant cette période c’est de créer une atmosphère sereine pour que nous enfants se concentrent sur ce qu’ils ont à faire.

2/ Intensifier la révision

Comme je l’ai dis plus haut, la préparation des examens, se fait tout au long de l’année, il faudra instaurer un rythme de travail avec nos enfants dès leur jeune âge. J’en parle aussi dans mon article « Le suivi scolaire au quotidien de vos enfants« .
Consacrez une heure, voir un petit peu plus, chaque jour à faire les devoirs de maison, vous permettra d’apprécier le niveau de votre enfant. Regardez aussi les cahiers de toutes les matières ça va vous permettre de faire un peu de révision de ce qu’il a vu.
Faire ça quotidiennement (ou au minimum 3 fois par semaine) préparera nos enfants pour ses examens et nous évitera de paniquer et d’intensifier la révision durant cette période.
Si vous ne pouvez pas faire un suivi au quotidien rapprochez-vous des enseignants et discutez avec eux, ils vous orienteront sur les chapitres à réviser avant les examens (ça concerne les écoles primaires). Ou vous donnera une idée sur son niveau.
Ceci allégera la tâche pour vous et vos enfants.   

3/ S’énerver d’avantage

La panique associée au stress n’a qu’un seul résultat. Vous vous mettrez en colère pour un oui ou un non.
Tous les parents savent que cette période est difficile et les seules victimes de notre protectionnisme excessif sont nos enfants. Ces derniers sentiront notre stress et seront contrariés de travailler dans un environnement de tension. Ils opposeront certainement de la résistance.
Les parents qui ne font pas attention s’emporteront rapidement créant ainsi une atmosphère de discorde qui aura sûrement une issue fâcheuse.
Quelques soit le motif, il faudra faire un effort afin de se contrôler. Être sur les nerfs ne fera qu’aggraver la situation. Tout l’effort que sera fourni en de telles situations ne rapportera aucun effet positif.
Essayez de placer les heures consacrées à la révision à des moments où vous êtes calme est bien reposé. Mieux encore, faites un emploi du temps afin de se partager les taches et alléger ainsi la charge.
S’énerver ne mènera à rien. Vous aurez toujours de la résistance de la part de vos enfants, il faudra être calme et serin face à ce comportement pour être efficace.

4/ Changer d’habitude

Il ne faudra surtout pas changer d’habitude durant cette période. En sachant quoi réviser avec nos enfants il faudra placer cet exercice au même moment où nous avions l’habitude de faire les devoirs de maison. Généralement entre 19H et 21H.
Il faudra leurs laissés le temps de se reposer, de regarder un peu la télé et de dormir et de se réveiller à la même heure que d’habitude.
À bannir le fait de dormir tard et de se réveiller très tôt le matin pour faire ou continuer la révision. À bannir aussi le fait de leur supprimer les moments de repos qu’ils avaient l’habitude d’avoir afin d’attaquer directement la révision.
Le mot d’ordre est d’installer une routine de travail quotidienne afin de créer une habitude qui rendra toutes les périodes de révision un « jeu d’enfant »

5/ Priver nos enfants        

C’est vrai que durant la période de révision il faudra travailler plus que d’habitude, mais ce n’est pas synonyme de cloisonnement. Nos enfants savent que c’est une période exceptionnelle mais ils ne s’attendent pas à ce qu’ils soient privés de tout ce qu’il avait l’habitude de faire.
Sortie en famille, jouer avec les copains, regarder la télé, jouer aux jeux vidéo, faire du sport… Avec un bon emploi de temps, et de l’organisation, nous pourrons garder le même rythme. Idéalement, il faudra appliquer cette organisation tous les jours. Je sais que c’est difficile avec les exigences du quotidien. Mais arriver à le mettre en place facilitera la tâche durant toutes les périodes de révision à venir et nos enfants ne seront pas privés de tout ce qu’il aime faire.

À la fin, tous les parents connaissent le niveau de leurs enfants et cela est dû au suivi rapproché malgré le manque de temps. Si ce genre de suivi existe il est inutile de rendre la période de révision pour les examens un enfer, il faudra plutôt faire confiance à nos enfants et veiller à leur créer l’environnement favorable et serin pour une bonne révision.
Que le succès soit à côté de nos enfants.

http://efigure.net/wp-content/uploads/2016/12/5-comportements-à-bannir-lors-des-periode-des-examens.jpghttp://efigure.net/wp-content/uploads/2016/12/5-comportements-à-bannir-lors-des-periode-des-examens-150x150.jpgImed FakhriEducationLes périodes de révision pour les examens de mon fils, je déteste !  C’est comme une atmosphère pesante qui remplit ma demeure. Tout le monde est stressé sauf lui ! Ensuite, tout ce volume de stress est réorienté vers lui.Durant cette période nous sommes en train de faire le...Le site où figure l'information

Votre commentaire