elections_legiclatives_Tunisie

A la veille des élections législative du 26 octobre 2014, bon nombre d’électeurs Tunisiens n’ont pas encore pris leur décision pour qui, ils donneront leurs voix.
Il y a, certes, une idée générale, et sur laquelle mise quelques partis politique, qui est de faire bloc face aux partis qui étaient au pouvoir durant la période de la transition.
De l’expérience de la Troïka, seule le parti Ennahdha a survécu. Le CPR et Ettakatol se sont suicidés politiquement suite à leur course au pouvoir, en s’alliant avec Ennahdha, tout en restant passifs à tout ce qui se passait dans le pays.
Suite à ça nous nous retrouvant actuellement avec deux grands partis qui dominent la scène politique Tunisienne, qui sont Ennahdha et Nidaa Tounes les autres sont très loin derrière.

Pour qui vais-je voter?

Logiquement, la tâche des conservateurs est très facile puisque ils n’ont pas le choix que de voter Ennahdha. Aucun parti n’a pu branler la bannière de l’islam politique,  sans être radicale dans leurs principes, voir même radicule dans leurs idées, je m’en passe des exemples.

Pour les autres, la tache est difficile. En effet le Tunisien, qui s’est résolu de ne pas voter pour les islamistes à cause de leur gestion chaotique des 3 dernières années, est devant deux possibilités :

1/ La plus facile est de voter pour Nidaa Tounes  pour faire face au bloc Ennahdha et équilibrer ainsi le rapport des forces dans le pays. La popularité de Nidaa n’a cessé d’augmenter depuis sa création par le très charismatique et controversé, Mr. Beji caid Essebssi, qui a su profiter des erreurs de la Troïka au pouvoir et d’arriver, même, à décrocher des sièges au sein de l’Assemblé Nationale constituante (ANC) alors qu’il n’existait pas à l’époque des élections du 23 octobre 2011.
Donc, même si les Tunisien ne sont pas tous, d’accord avec Nidaa Tounes, surtout, à cause des hommes qui composent ce parti, ils ont le choix de voter pour afin de sanctionner le parti islamiste Ennahdha

2/Voter pour le parti de son choix. Même si, l’électeur, est sûr que son parti ne va pas avoir de siège au prochain parlement Tunisien, il aura fait un vote qui va avec ces principes et il aura soutenu le parti qui incarne ses idées.

Il y a, peut être, une troisième possibilité où les Tunisiens qui voteront pour l’un des deux grands partis en fonction des coalitions qui sont susceptible de se former. Exemple, un partisan du CPR qui vote pour Ennahdha car il sait qu’il y aura certainement une coalition entre ces deux partis. De même de l’autre coté.

Pour moi, et là il s’agit de mon propre avis, il faut d’abord aller voter en masse, le dimanche. Ensuite, faites ce que vous voulez, votez pour Ennahdha, Nidaa Tounes ou les autres. Le plus important pour moi est après demain.
La Tunisie est face à des années très difficiles, le parlement et le gouvernement qui seront crée à l’issu de cette élection aura pour première tache de valider le Budget de l’Etat 2015, la loi de finance 2015 et d’entamer avec l’UGTT les négociations salariales du secteur publique et rien que sa me donne le vertige, sans parler des autres problématique à régler, pour qui, il me faut des milliers de mot rien que pour les citer.
En fin, ce n’est, ni un vote, ni un siège au parlement, ni un parti politique au pouvoir ou dans l’opposition, qui sortira la Tunisie de la crise qu’elle vie. C’est le travail, le travail de tout un peuple, la mobilisation de tous les Tunisiens qui sauvera la Tunisie et rien d’autre.

Cet article a été lu [post_view] fois

http://efigure.net/wp-content/uploads/2014/10/elections_legiclatives_Tunisie.jpghttp://efigure.net/wp-content/uploads/2014/10/elections_legiclatives_Tunisie-150x150.jpgImed FakhriAnalyses & OpinionsANC,Budget de l’Etat 2015 Tunisie,CPR,décision de vote,dimanche Vote Tunisie,électeur Tunisien,Election 2014,élections législatives Tunisie,loi de finance 2015 Tunisie,négociations salariales,parti Ennahdha,parti NidaaTounes,Tunisie Election 2014,Tunisie Vote,UGTT Tunisi,vote TunisieA la veille des élections législative du 26 octobre 2014, bon nombre d’électeurs Tunisiens n’ont pas encore pris leur décision pour qui, ils donneront leurs voix. Il y a, certes, une idée générale, et sur laquelle mise quelques partis politique, qui est de faire bloc face aux partis qui étaient...Le site où figure l'information

Votre commentaire