Baraques détruites à Ariana ville

La fête du sacrifice (Aïd Al Idha) de 2015 marquera à jamais, tous les esprits des habitants de l’Ariana ville. Au troisième jour de cette fête, les autorités de la ville, sous l’égide du gouverneur fraîchement désigné, ont décidé de frapper fort. Ils ont fait de cette fête un cauchemar pour les contrebandiers, les anarchistes et les hors-la-loi qui occupaient sans vergogne la place du marché d’Ariana ville.
Le rasage de leurs abris de fortune qui servaient de lieu de vente des fruits et des légumes a commencé tôt le matin et va continuer jusqu’à ce que cette rue soit nettoyée.
En faisant le tour, je sentais l’effervescence de l’atmosphère et  le désarroi des esprits des pseudos vendeurs. Ils n’imaginaient pas que les autorités passeront à l’acte aussi rapidement.  Ils ne croyaient pas que l’État personnifié dans le nouveau gouverneur, aura le courage d’agir contre eux. Ils se croyaient protégés par un système corrompu qui agira, à tous les coups, en leur faveur.
Aujourd’hui, le vent a tourné et ceux qui se croyaient au-dessus de la loi des hommes ont vu, en ces jours de fête religieuse, la Main de dieu s’abattre sur leurs guitounes, les écrasant à même le sol.

Baraques détruites à Ariana ville Baraques détruites à Ariana ville Baraques détruites à Ariana ville Baraques détruites à Ariana ville Baraques détruites à Ariana ville Baraques détruites à Ariana ville
Les voilà seul contre tous. Les plus intelligents d’entre eux ont entendu l’appel du sauve-qui-peut en quittant le navire et en essayant d’emporter ce qu’ils peuvent avec leurs pick-up ISUZU ou DMAX. Les autres, erraient comme des fantômes, ne sachant pas quoi faire de la marchandise pourrie dans laquelle ils ont investi des millions de dinars et prévoyaient de la vendre aux consommateurs le lendemain.
Il faut dire que ce qui se passe aujourd’hui n’est pas une surprise. Les autorités ont donné un ultimatum de 3 jours a ces hors-la-loi pour déguerpir. Mais personne ne les a cru.
Plusieurs alertes ont étaient émises durant ces quatres dernières années sans qu’aucunes d’entre elles ne soient appliquées.
La dernière en date est celle qui prévoyait de déloger ces commerces anarchiques après Ramadan 2015. La non-application de cette procédure a coûté le mandat du précédant gouverneur. Le nouveau, a compris le message du gouvernement et en moins de deux moi il a mis en place une stratégie pour frapper fort et vite afin de purifier la ville de ce mal qui a transfiguré l’Ariana.

Cette intervention est vivement saluée par tous les habitants, qui voient en cette action une lueur d’espoir mettant fin à ce chaos qui frappe la ville depuis 2011.

Une épée à double tranchant

Plus haut j’ai parlé d’une stratégie, j’espère qu’il y en a vraiment une.
Tout le monde est content de la fin de ce cauchemar, mais le réveil risque d’être difficile. En effet, on sait déjà qu’il y a un vrai trafic derrière ce commerce de fruits et de légumes.
Des millions de dinars sont déjà investis pour la période à venir et la solution prévue par les autorités pourra réduire, d’une manière très conséquente, les revenus espérés par ces trafiquants.  Dès lors qu’il  y a perte d’argent pour ces types, des représailles sont à prévoir.
Comme tout corps sécuritaire qui se respecte, celui de l’Ariana doit être prêt pour ce genre de réaction contre les autorités, le marché municipal, les boutiques aux alentours et même contre les citoyens. Il ne faut pas oublier que ceux qui travaillaient dans ce secteur, ou la plupart d’entre eux, ne sont pas des enfants de cœur à en juger par les dizaines de cicatrices qui couvrent leurs bras.
Ces derniers, en se trouvant, du jour au lendemain sans source de revenus, doivent être surveillés de très près pour éviter un éventuel dérapage.
D’ailleurs, ces actions de représailles ont déjà commencé par un incendie qui s’est déclaré, ce matin, dans l’une des tentes qui longeait le mur du mausolée de Sidi Ammar et dont le propriétaire avait, à l’inverse des autres, une autorisation.
Des actions similaires sont à prévoir et seule une présence sécuritaire importante pourra dissuader ce genre d’incidents d’arriver.
L’important dans tout ça et qu’un plan d’action complet devra être mis en place et suivi dans la durée pour éviter un certain retour de ces vendeurs ambulants. Il y a trois ans ils ont été chassés de cette place de marché pour la reconquérir, quelques semaines plus tard, suite à la baisse de vigilance.

À la fin, comme tout habitant de la ville des roses, je suis soulagé de la fin de cette situation anarchique qui nous hantait depuis tant d’années. Personnellement je ne croyais pas que je verrai le jour de leur départ de mon vivant.

Source des images: la page Facebook d’Ariana News

Cet article a été lu

(11679)

fois

http://efigure.net/wp-content/uploads/2015/09/CC_n.jpghttp://efigure.net/wp-content/uploads/2015/09/CC_n-150x150.jpgImed FakhriAnalyses & OpinionsLa fête du sacrifice (Aïd Al Idha) de 2015 marquera à jamais, tous les esprits des habitants de l'Ariana ville. Au troisième jour de cette fête, les autorités de la ville, sous l’égide du gouverneur fraîchement désigné, ont décidé de frapper fort. Ils ont fait de cette fête un...Le site où figure l'information

4total visits,1visits today

Votre commentaire