je-ne-suis-pas-manipulable-Charlie

Le meurtre d’un être humain quelque soit son appartenance, sa nationalité, sa religion, comme celles des journalistes de Charlie Hebdo, des civiles de Gaza, de l’Irak ou ceux de la Syrie, est un acte barbare et sauvage.
L’attaque sur Charlie Hebdo, la semaine dernière en France, a été condamnée par toute la plante ou presque et par toutes les religions du monde. Spécialement, par les musulmans. Et tout le monde sait pourquoi.

Mais ce que je souhaite aborder dans ces quelques lignes est la une de Charlie Hebdo qui, en publiant une autre caricature du prophète, ajoutera de l’huile sur le feu.
En lisant quelques articles à propos de cette une, tant attendue, qui sera, d’ailleurs, tirée à 3 millions d’exemplaires (60 fois plus que d’habitude), je m’étonne de la réaction des politiciens français qui ne connaissent rien de cette religion et qui ne prennent même pas la peine d’en savoir plus avant de se précipiter:

Twite-Francois-Fillon-une-Charlie-Hebdo

Twite-Olivier-Dussot-une-Charlie-Hebdo

Messieurs, il est interdit par la religion musulmane de représenter les prophètes. Il s’agit d’un hommage rendu à ces grands hommes pour ne pas, justement, en rire aujourd’hui. Donc à chaque fois que quelqu’un le fait, il offense plus de 1 milliard de musulmans pratiquants ou pas.
Quelques soit le message qu’on y colle il sera caduc et produira forcément la colère de certains.

Dans ces conditions, quel message souhaite passer Charlie Hebdo par cette une ? Un message de tolérance et de paix ? Non, aussi choquant que ça puisse l’être, Charlie Hebdo se venge avec en plus sa fameuse touche d’humour.
Invoquer la liberté d’expression est, ici, mal sein. Pour se venger, il ne faut pas blesser 1 milliard de personnes dans leurs croyances. Il fallait se concentrer sur les auteurs et les commanditaires de ce crime affreux et ne pas se défouler sur les autres et mettre tout le monde dans le même panier.
La liberté d’expression c’est de dire ce qu’on pense quand on veut, où on veut et par tous les moyens, sans calomnie ni diffamation.

En tout cas, je pense que la une du mercredi 14 janvier 2015, de Charlie Hebdo, fera couler beaucoup d’encre. Dans une France, qui vit mal, ces dernières années, ce mélange culturel qui constitue sa société, faisant au passage l’expansion du Front national, n’a pas besoin de gérer les conséquences d’une telle publication. De mon point vu, il fallait penser à faire le deuil, se remettre sur pied et faire passer un message de réconciliation sociale en profitant du large tirage prévu, qui remplira, par la même occasion, les caisses de Charlie Hebdo.

Cet article a été lu [post_view] fois

http://efigure.net/wp-content/uploads/2015/01/je-ne-suis-pas-manipulable-Charlie.jpghttp://efigure.net/wp-content/uploads/2015/01/je-ne-suis-pas-manipulable-Charlie-150x150.jpgImed FakhriActualitésInternationaleattaque Charlie Hebd,caricature du prophète,caricature du prophète Charlie Hebd,caricature du prophète La une de Charlie Hebd,Charlie Hebd,être humain,être humain meurtre,expansion du Front national,France,Islam Charlie Hebd,La une de Charlie Hebd,les musulmans,liberté d’expression Charlie Hebd,mercredi 14 janvier 2015,musulman Charlie Hebd,vengence de charlie hebdoLe meurtre d’un être humain quelque soit son appartenance, sa nationalité, sa religion, comme celles des journalistes de Charlie Hebdo, des civiles de Gaza, de l’Irak ou ceux de la Syrie, est un acte barbare et sauvage. L’attaque sur Charlie Hebdo, la semaine dernière en France, a été condamnée par...Le site où figure l'information

Votre commentaire