idée-de-projet

Voilà une phrase à laquelle une grande partie des gens pensent et seule une minorité d’entre eux réalise.
Il y a des personnes qui ont ça dans le sang. Donc concrétiser ce que cette phrase représente est facile pour cette catégorie.
Mais qu’en est-il des autres ? Comment devront-ils s’y prendre pour réaliser ce rêve ? Quel projet lancé ? Quelles sont les étapes à suivre pour le mettre sur pied ? Comment, vont-ils subvenir à leurs besoins entre-temps ? A partir de quel moment pourront-ils vivre de leurs projets.

Tant de question à laquelle les gens normaux pensent en abordant la nécessité de se lancer dans cette aventure et qui, finalement, abandonnent en ne trouvant pas les réponses adéquates.

Il faut dire que commencer par se poser ces questions est à la fois légitime et effrayant.

Alors comment faut-il s’y prendre pour s’y lancer ?
D’abord sachez que, quelle que soit l’idée, elle sera bonne afin de se lancer pour son propre compte. Le secret de la réussite est qu’il faut y croire. Certes, le degré d’originalité de l’idée, l’étude du projet, la technicité, le financement sont nécessaires pour boucler la boucle. Mais j’insiste sur le fait que croire en son idée est le facteur le plus important pour faire réussir son projet et le pérenniser.
J’imagine mal réussir un projet en qui on ne croit pas.

En effet, ce facteur émotionnel est la clé de notre engagement inconditionnel pour réussir. Même avec tout l’argent du monde on ne pourra pas faire survivre un projet auquel on ne croit pas ou on n’aime pas.
D’ailleurs, on se lance pour son propre compte parce qu’on veut faire et vivre des choses qu’on aime. Sinon, je vous conseille de rester salarier.

Ensuite, il faut se donner le temps de faire les études de marché nécessaires ainsi que la planification des taches. Un « business plan » est de rigueur pour avoir une idée de nos dépenses, une estimation de nos revenus ainsi que les délais pour les atteindre, en appliquant plusieurs scénarios.
Si on est déjà salarié, il faut consacrer une à deux heures par jour à ces taches.
Une fois tout ça est clair, reste à prendre la très difficile décision qui est « Est-ce que je lâche mon boulot et je m’y lance corps et âme ou je fais les deux en même temps et je me déciderai après »

Tous ceux qui ont réussi dans cette aventure vous diront de tout lâcher et de s’y lancer, c’est le seul moyen pour réussir. C’est vrai, faire deux choses à la fois augmentera le risque d’abondant de votre projet en faveur de votre salaire.

Je suis aussi d’accord avec cette approche à condition de bien préparer les choses. Par cela je veux dire qu’il faut prévoir ce qu’il faut pour subvenir à ses besoins durant toute la période « la non- rentabilité du projet ». Inclure cette phase dans le financement du projet (prévoir un salaire par exemple) ou faire une épargne spécifique à cette période durant la préparation du projet.
En assurant cette phase critique, tout est enfin en place pour commencer cette aventure passionnante. Le risque restera là, mais avec cette démarche tout est mis en place pour résister le plus longtemps possible

Enfin, pour récapituler, le lancement d’un projet, nécessite une idée, une étude de réalisation, prévoir le moyen de subvenir à ses besoins durant une certaine période. Mais surtout, il faut y croire. C’est grâce à ça que vous résisterez à tous les aléas que vous aurez à rencontrer. Sans ce dernier facteur je vous conseille de passer votre chemin.

Cet article a été lu [post_view] fois

http://efigure.net/wp-content/uploads/2015/05/idée-de-projet.jpghttp://efigure.net/wp-content/uploads/2015/05/idée-de-projet-150x150.jpgImed FakhriEducationbusiness plan,croire en son projet,etude de projet,idée projet,lancer son projet,planifié un projet,projet,projet personnel,réussir son projet,salaire,salariéVoilà une phrase à laquelle une grande partie des gens pensent et seule une minorité d’entre eux réalise. Il y a des personnes qui ont ça dans le sang. Donc concrétiser ce que cette phrase représente est facile pour cette catégorie. Mais qu’en est-il des autres ? Comment devront-ils s’y prendre pour...Le site où figure l'information

Votre commentaire