Ecole_publique_ecole_prives

La scolarisation des enfants est une étape indispensable dans la vie d’un couple. On commence a y pensé avant même leurs naissances, tant cette question est importante.
Dans ce contexte, la première chose à laquelle pensent les parents de nos jours est « établissement privé ou public », et cette question créée, dans plusieurs cas de figure, des divergences d’opinions.
Cette divergence est liée à plusieurs facteurs, mais les plus importants d’entre eux sont les capacités financières, le parcours éducatif des parents et le milieu social.

D’un côté, la plupart des parents pensent que le système éducatif public, d’aujourd’hui, n’est plus le même qu’avant et que le niveau se détériore de jour en jour. De l’autre côté, les écoles privées (maternelles, préparatoires et primaires) qui prônent un système éducatif occidental couplé au système Tunisien, ouvrent comme des champignons.

Face à ces deux constats, le choix des parents s’oriente rapidement vers l’éducation privée, mais ce choix n’est pas des plus simples. Il l’est pour les plus aisés, mais c’est un véritable sacrifice pour les parents à revenu moyen.

Ecole maternelle et préparatoire

Dans le cas où les deux parents travaillent, il faut opter pour une scolarisation avec garde. Cette option coûtera au minimum entre 150 DT et 250 DT par mois, par enfant, durant 3 ans. Cela pourra atteindre les 450 DT pour les établissements les plus connus. Donc il faut prévoir un budget annuel qui pourra atteindre et dépasser facilement les 3 000 DT par an et par enfant.
Alors que les maternelles publiques coûtent 40 DT par mois et n’assurent pas la garde et le déjeuner mais en plus il faut ramener l’enfant deux fois par jour. Chose qui n’est plus possible avec notre situation professionnelle actuelle. De plus il faut chercher un autre établissement, privé, pour faire une année préparatoire avant le primaire, service qui n’est pas assuré par ce genre d’établissements.

Ecoles primaires

Même configuration que les maternelles, il faut compter au minimum entre 250 DT et 350 DT par mois  avec la garde et le déjeuner. Et cela peut atteindre les 500 DT. Il faut ajouter à ça les frais des livres scolaires en arabe, ceux en français et de l’anglais (ces derniers sont imposés par l’établissement). Ces frais oscillent entre 50 DT et 200 DT selon les éditions. Sans oublier l’inscription aux différents clubs qui seront « proposés » entre 35 DT et 50 DT par chacun. Le budget primaire dans un établissement privé tournera, donc, autour des 5000 DT par an tout frais confondus.
Le secteur public est certes beaucoup moins cher mais il faut ajouter entre 100 DT et 150 DT pour la garde et la nourriture et il faut ajouter aussi  50 DT et plus pour les cours de rattrapage qui seront imposés par les enseignants sans scrupules. Donc un budget de 2500 DT par an.

Malgré cette différence de prix qui va du simple au double, voire plus. Rares sont les parents qui optent pour l’enseignement public et ce pour plusieurs raisons :
– Croire que les enfants auront une meilleure éducation, chose qui n’est pas vrai.
– L’absentéisme et les grèves des enseignants dans l’enseignement public sont très récurrent.
– Croire que l’éducation privée permet une ascension sociale de la famille.
– Une formule tout compris qui enlève définitivement le problème de la garde des enfants durant la journée.

Finalement quel que soit le système d’éducation choisi, il faut que les parent, ou au moins l’un d’entre eux, s’occupent du suivi quotidien de la scolarité de l’enfant quelques soit l’âge. Aujourd’hui, c’est le seul moyen pour améliorer le niveau d’éducation de nos enfants, chose qui ne pourra pas être achetée par l’argent.
Personnellement, j’opte pour le système privé, vu les facilités qu’il accorde mais j’essaie de trouver un bon compromis (gestion financière) afin de permettre à mes enfants de faire d’autres activités en plus des études. Tout en consacrant au moins une heure par jour afin de faire le suivi scolaire.

Cet article a été lu

(393)

fois

http://efigure.net/wp-content/uploads/2015/05/Ecole_publique_ecole_prives.jpghttp://efigure.net/wp-content/uploads/2015/05/Ecole_publique_ecole_prives-150x150.jpgImed FakhriEducationclub enfant,cout education privé,cout education publique,ecole primaire privée,ecole primaire publique,ecole publique,education enfant,éducation privé,éducation publique,etablissement privé,etablissement public,garde enfant,maternelle privée,maternelle publique,préparatoire privée,préparatoire publique,scolarisation enfants La scolarisation des enfants est une étape indispensable dans la vie d’un couple. On commence a y pensé avant même leurs naissances, tant cette question est importante. Dans ce contexte, la première chose à laquelle pensent les parents de nos jours est « établissement privé ou public », et cette question créée,...Le site où figure l'information

Votre commentaire