onvention_collective_sectorielle_de_l_électricité_et_de_l_électronique_Tunisie

Le 30 avril 1966 a vu naître, en Tunisie, le code du travail, un ensemble de loi qui régit la relation et le cadre d’emploi entre l’employeur et l’employer dès la signature du contrat du travail jusqu’à la fin de ce dernier. Des années, ensuite, et au fur et à mesure de l’évolution de la situation économique et sociale qu’a vécu la Tunisie et les Tunisien, il a paru nécessaire de créer, vu la généralité du code du travail et la spécificité de chaque secteur, des lois complémentaires afin de s’y adapter . D’où la naissance des conventions collectives sectorielles. Des conventions négociées par domaine, qui s’adaptent à ses caractères.

Dans cet article, je mets en téléchargement, en plus du code du Travail Tunisien, la convention collective sectorielle de l’électricité et de l’électronique qui touche aux domaines tel que les sociétés qui travail dans les TIC, qui sont en expansion en Tunisie et la plus part des centres d’appels.

Téléchargez le code du travail Tunisien PDF.

Téléchargez convention collective sectorielle de l’électricité et de l’électronique PDF.

Cet article a été lu [post_view] fois

http://efigure.net/wp-content/uploads/2014/10/convention_collective_sectorielle_de_l_électricité_et_de_l_électronique_Tunisie.jpghttp://efigure.net/wp-content/uploads/2014/10/convention_collective_sectorielle_de_l_électricité_et_de_l_électronique_Tunisie-150x150.jpgImed FakhriEconomiquescode du Travail Tunisie,convention centre d'appel,convention infomatique,convention Tic,conventions collectives PDF,conventions collectives sectorielles,electricité et electronique,Télécharger code du travail,Téléchargez convention collective Tunisie,Téléchargez la convention collective sectorielle de l’électricité et de l’électroniqueLe 30 avril 1966 a vu naître, en Tunisie, le code du travail, un ensemble de loi qui régit la relation et le cadre d’emploi entre l’employeur et l’employer dès la signature du contrat du travail jusqu'à la fin de ce dernier. Des années, ensuite, et au fur et...Le site où figure l'information

Votre commentaire