Timbre_de_solidarite_Tunisie_octobre_2014

D’abord, faisons un petit voyage dans le temps. Dans la loi de finance 2013, et dans le cadre de la recherche de nouvelles ressources financières pour alimenter les caisses de l’Etat, l’article concernant l’amélioration de la capacité concurrentiel du tourisme Tunisien, stipule qu’un coût de 2,500 DT, par passager, sera facturé aux différentes compagnies aériennes qui desservent la Tunisie.

Le mec qui a eu cette idée à l’époque pensait que la Tunisie avait la possibilité de faire face à ces géants de l’espace en les obligeant à payer une taxe supplémentaire.
Cette idée était mort-née et cette taxe n’a pas pu voir le jour.

En 2014, face à la non application de cette taxe et donc son échec, un autre mec à eu l’ingénieuse idée de faire payer, directement, tout non résident la somme de 30 DT, ou son équivalant en devise, au moment de quitter le territoire Tunisien. Cette décision, validée par l’ANC, a fait parler d’elle puisque elle risquait de fortifier une situation touristique qui peine à atteindre ses performances de 2010.
Malgré tout, elle est entrée en vigueur le 1er octobre 2014.

Conscient de son impact négatif, nos dirigeants, ont misé sur la sympathie et bienfaisance des étrangers et ont décidé de baptiser cette taxe « le timbre de la solidarité ».

Quel drôle de nom !! En effet en accédant à l’aéroport de Tunis Carthage et en voyant ces affiches jaunes partout, portant le nom de « timbre de solidarité » j’ai cru qu’il s’agissait d’une association caritative qui cherchait des dons. Mais en constatant l’agitation des touristes Turcs, le 07 octobre 2014, devant le boxe d’enregistrement où les agents refusaient de les enregistrer car il n’avait pas payé leur timbre de solidarité OBLIGATOIR pour rentrer chez eux. J’ai compris alors qu’il s’agissait de la fameuse taxe.

Dans ces circonstances, deux questions me viennent à l’esprit :

1-Pourquoi l’avoir appeler ainsi ?
Appelons un chat, un chat. La Tunisie n’a pas besoin de charité. Dans la situation actuelle du payer, nous avons le droit d’instaurer de nouvelles taxes et de l’appeler, par exemple,  « taxe portuaire » au moins la communication serait claire et le touriste sera ce qu’il l’attend avant de quitter la Tunisie. Il sera peut être mécontent, mais au moins il sait qu’il doit payer une taxe pour rentrer chez lui.

2-Pourquoi fallait-il faire payer cette taxe au retour ?
Les étranger qui arrivent en Tunisie, quelque soit le but de leur voyage, font en sorte de se débarrasser de tout leurs argents en Dinar Tunisien avant d’arriver à l’aéroport. Ils n’ont rien à faire avec nos monnaies dans leurs payes d’origine. Donc, vous imaginer la tête d’un Français ou d’un Anglais, qui vient juste de dépenser ces dernières 30 DT en sandwich, cigarette, café, gâteau, bakchich…, qui arrive devant la petite dame « souriante » dans le boxe de l’enregistrement et que celle-ci lui refuse l’accès à son avion car il n’a pas acheté son « timbre de solidarité » qui coute 30 DT, ces même derniers 30 DT qu’il vient justement de dépenser !!

Le plus logique, et ça ne relève pas de l’intelligence, était d’instaurer cette taxe à l’arriver de ces étrangers. Ils seront, certes, surprit et mécontents à l’annonce de la nouvelle, mais au moins ils auront à tous les coups de quoi payer ce fameux timbre de solidarité obligatoire.
A bon entendeur.

Mise à jour: Après l’attentat du 26 juin 2015 à Sousse et qui à fait 39 morts et autant de blessés, la ministre du tourisme a pris plusieurs mesures pour soutenir le secteur touristique et a décidé de supprimer cette taxe.
Désormais, les visiteurs étranges ne paieront plus la taxe de 30DT à la sortie du pays    

Cet article a été lu [post_view] fois

http://efigure.net/wp-content/uploads/2014/10/Timbre_de_solidartie_Tunisie_octobre_2014.jpghttp://efigure.net/wp-content/uploads/2014/10/Timbre_de_solidartie_Tunisie_octobre_2014-150x150.jpgImed FakhriActualitésEconomiques1 er octobre 2014,attentat,attentat de sousse,Loi 2013,Loi de finance 2013,Loi de finance 2014,solidarité,taxe de 30 DT,taxe non résident,taxe portuaire Tunisie,taxe Tunisie 2014,timbre de solidarité,Timbre de solidarité TunisieD'abord, faisons un petit voyage dans le temps. Dans la loi de finance 2013, et dans le cadre de la recherche de nouvelles ressources financières pour alimenter les caisses de l’Etat, l’article concernant l’amélioration de la capacité concurrentiel du tourisme Tunisien, stipule qu’un coût de 2,500 DT, par passager,...Le site où figure l'information

Votre commentaire